Méthodologie & Objectifs

Méthodologie concernant le classement des différents marchés
Le 25/8/2017 Modification importante: Jusqu’à maintenant je mettais des supports ayant des devises différentes dans une même catégorie mais avec une dominante de produits en euros. J’ai décidé de changer cette approche en constituant deux catégories, une en Euro composé uniquement de supports en euros et une autre en Dollar composé uniquement de produits en dollars.
On trouvera donc pour certains pays ou secteurs ces 2 catégories (exemple pour l’Inde la catégorie 440 en Euro et la catégorie 440$ en Dollar, les produits y compris les indices, libellés en roupie indienne ne sont pas suivis).
Les pays européens : Suisse, Royaume Uni, Danemark, Norvège, Suède, Europe de l’Est ne seront suivis qu’en Euro.
La Turquie, Moyen Orient, Maroc, Afrique, Afrique du Sud, Canada ne seront suivis qu’en Euro
La Russie, Etats Unis, Amérique du Sud, Asie, Emergents, et tous les secteurs seront suivis en Euros et en Dollars.
Il aurait été plus simple de ne garder que la catégorie en Euro car c’est celle-ci qui nous intéresse, mais malheureusement il existe des produits en dollars qui n’ont pas l’équivalent en euros.
Quand je donnerai mon opinion sur les meilleurs marchés ou ceux ayant une progression sensible (ou un ralentissement sensible) je comparerai les produits en euros, mais je pourrais décider des achats dans cette catégorie avec des produits en euros ou en dollars.
Je pense que cette nouvelle approche sera plus précise pour évaluer l’évolution des pays/secteurs.
Je reste à disposition pour de plus amples détails.

1 – Sélection d’indicateurs avec un logiciel d’analyse technique pour rechercher la force des tendances haussières et baissières sur l’ensemble des marchés mondiaux dans une optique de quelques semaines/mois.
Il existe une multitude d’indicateurs, des plus connus tels les bandes de Bollinger, MACD, RSI, Mouvement directionnel, Stochastic, Aroon, Rate of Change, Lignes de Gan, Fibonacci, etc., et d’autres moins connus mais encore plus nombreux.
A partir d’historiques de centaines d’indices sur de très longues périodes un optimiseur identifie les conditions (paramètres) qui rendent chaque indicateur le plus efficace dans le plus grand nombre de situations. Puis je compare avec la performance d’un investissement acheté et vendu selon les signaux de cet indicateur paramétré avec celle d’un investissement permanent

2 – Les indicateurs sélectionnés vont être regroupés pour former un indicateur unique que j’ai nommé : la valeur statistique (VS) qui est donc un ensemble de méthodes mathématiques.
Elle représente la valeur actuelle et n’a pas la prétention de prévoir l’avenir. Elle a comme objectif de privilégier le bon actif au bon moment, d’entrer et sortir du marché au meilleur moment, de trouver le bon « timing ». Cette technique fonctionne bien dans les marchés aux tendances marquées, mais elle déçoit lorsque les marchés n’ont pas d’orientation claire. Aussi elle ne met pas à l’abri des retournements brusques des marchés.
La valeur statistique (VS) se caractérise par :
– son niveau : positif (marché haussier), négatif (marché baissier).
– son évolution : à la hausse ou à la baisse.

3 – Pour calculer la valeur statistique d’un pays, d’une zone, ou d’un secteur, j’utilise cette formule mathématique sur l’ensemble des supports suivis pour cette zone, pays, secteur. Pour certains ce calcul s’effectuera sur une dizaine ou plus de supports représentatifs, pour d’autres sur un seul support. Exemple pour la France je suis 17 supports dont les indices tels que CAC40, CAC All tradable, CAC large 60, SBF 120, des trackers, des SICAV/FCP.
Dans le cas le plus fréquent de supports multiples pour une zone, pays ou secteur la valeur statistique sera la moyenne des résultats.

4 – Le classement des marchés est un simple tri des valeurs statistique de l’ensemble des marchés. Je complète cette analyse par une étude graphique qu’il serait ici difficile de développer.

Les tableaux présentés ne sont que des classements dans une perspective de quelques semaines/mois et ne sont pas des conseils d’investissement et ne peuvent servir de support pour des décisions d’achat et de vente. Ils servent seulement à indiquer quels sont à mes yeux ceux les meilleurs du moment. Ce n’est pas un portefeuille modèle.
Aussi je ne conseille pas d’acheter ceux qui sont en tête de classement et de changer chaque semaine si nécessaire. Tout au plus il peuvent servir en complément pour conforter une décision dans un sens ou dans un autre. C’est un outil à la prise de décision.
Par exemple si le tableau indique le passage en positif de la zone Europe de rechercher quel est le meilleur pays européen du moment. La même démarche peut être suivi pour les pays émergents, ou pour les USA si le SP500 est meilleur que le DJ et les Smallcaps US ou quel est le meilleur secteur sectoriel.
L’évolution d’un marché dans le classement général est plus significatif que son rang.

Les tableaux suivants sont publiés :
– Classement des Indices mondiaux.
– Classement des marchés géographiques englobant les principaux pays et zones.
– Classement des secteurs principaux.
– Classement des fonds à gestion flexible.
– Classement Risque marchés.
Le classement Risque marchés est basé sur les indices de volatilité implicite type VIX. Ces indices nous indiquent le moral des investisseurs. Quand ils sont pessimistes les indices de volatilité montent, quand ils sont optimistes ils baissent.Le tableau contient aussi 3 catégories d’ETF basés sur la volatilité.Catégorie composé d’ETF ayant une stratégie Long/Short. Cette stratégie repose sur l’expertise de gérants capables de faire une bonne sélection de valeurs sur le marché et leurs risques en vendant à découvert certains titres. Ainsi les bons gérants parviennent à gérer de la valeur ajoutée à la hausse comme à la baisse. Cette catégorie aura comme code : 998320LS. Catégorie composé d’ETF ayant comme stratégie de suivre l’évolution des indices de volatilités des bourses américaines. Quand ces indices baissent ces ETF doivent logiquement baisser, et quand ces indices de volatilité montent ils sont censés monter. Cette catégorie aura comme code : 998320T. Catégorie composé d’ETF ayant comme stratégie de suivre l’évolution INVERSE des indices de volatilités des bourses américaines. Quand ces indices baissent ces ETF doivent logiquement monter, et quand ces indices de volatilité montent ils sont censés baisser. Cette catégorie aura comme code : 998320TIn.

Le choix des fonds sélectionnés n’obéit qu’à des critères personnels.
Le résultat des classements donne les résultats suivants :
Les meilleurs sont classés en tête. Les dernières en fin de classement.
Un simple tri est possible en utilisant les flèches sous la colonne correspondante.

La valeur statistique (VS) donne une indication de force ou de faiblesse du support.
Elle est pragmatique
Elle permet d’être investi sur l’actif qu’il faut et quand il le faut, plutôt que sur un autre qui ne montera peut être pas et sur lequel on investira de toute façon lorsqu’il montera.

Elle est réactive et systématique donc sécurisante
Ses particularités :
– Elle ne prévoit pas l’avenir.
– Elle fonctionne bien dans les marchés aux tendances marquées.
– Elle déçoit lorsque les marchés n’ont pas d’orientation claire.
– Elle ne permet pas d’acheter au plus bas et de vendre au plus haut.
– Elle ne met pas à l’abri des brusques retournements des marchés mais limite les pertes par sa vive réactivité.

EVALUER, CLASSER ET SELECTIONNER LES ACTIFS
Tous les actifs (Indices, OPCVM, actions) sont évalués en calculant leur valeur statistique sur leurs indices de référence. Cette évaluation n’est valable qu’à l’instant donné. L’actif dont la valeur statistique est la plus élevée est celui qui a le plus monté.
Cette évaluation permet d’une part :
– de classer et d’indiquer la sur ou sous performance de chaque marché par rapport aux autres, tant au niveau mondial que par catégories (pays, régions, secteurs mondiaux, secteurs européens, obligations, monétaires) puis,
– de sélectionner les meilleurs marchés.
RAPPEL : Le meilleur actif est celui dont la valeur statistique progresse le plus, peut importe si son niveau est inférieur aux autres du moment qu’il est positif.
En effet, les marchés qui ont la valeur statistique la plus élevée, donc en tête du classement, peuvent être en fin de parcours haussier. Il faut donc acheter ceux qui sont en début de phase haussière et qui ont plus de chances de donner des plus-values.
Les décisions d’achat et de vente doivent être complétées par une approche visuelle.

Je suis convaincu que le timing est un aspect important pour gérer un portefeuille boursier. La valeur statistique que je calcule pour les supports y compris les indices donne de bonnes indications sur la force ou la faiblesse d’une action, d’un tracker, d’un fonds, d’un pays ou d’une région. Mais le timing est difficile à déterminer.
Je rappelle que les meilleurs achats sont à rechercher en début de vague haussière. Les supports avec une force valeur statistique peuvent être considérés à conserver mais trop tardifs pour mettre en portefeuille. Les supports avec une valeur statistique basse doivent être ignorés.
Il faut rechercher les supports qui passent d’une valeur statistique négative à une valeur positive et mesurer la force de cette évolution.
Exemple :
Tous mes tableaux partent de la même logique. Prenons comme exemple le tableau « Classement indices mondiaux. Vous trouvez en haut à gauche la zone Europe avec à coté son code le chiffre 100.
Ce chiffre 100 fait partie de ma codification personnelle que vous pouvez retrouver en bas de cette page. Donc 100 correspond à l’Europe et il sera toujours en tête du tableau de départ.
A présent localisons l’onglet marqué « Excel » en haut du tableau et cliquons dessus afin de faciliter l’exploitation du tableau. Si vous n’avez pas Excel je vous invite à le télécharger gratuitement, le logiciel vous permettra de lire les tableaux Excel. A défaut vous pouvez agir directement sur le tableau en ligne mais avec moins de ressources.
Maintenant que vous avez ouvert le tableau sous format Excel, placer votre curseur sur la cellule C2, puis Affichage, Figer les volets. Ceci permettra un défilé des lignes et colonnes plus aisé.
Puis aller à Accueil, Tri personnalisé, Se placer sur la colonne correspondant à la dernière date trier du plus grand au plus petit.
Le tri effectué vous voyez en haut de la colonne le meilleur marché à cette date est en bas le dernier. C’est donc sur les marchés en tête où il est bon d’être présents, mais peut-être pas le moment de rentrer.

Codification :
Pour des raisons pratiques j’ai créé une codification personnelle
Géographique
100 Europe
104 Europe Small Cap
105 Zone Euro
108 Zone Euro Small Cap
130 France
132 France Small Cap
140 Allemagne
150 Italie
160 Pays Bas
165 Pays Nordiques
170 Norvège
180 Espagne
185 Suède
190 Suisse
195 Royaume Uni
200 Europe de Est
220 Russie
230 Turquie
320 USA
321 Nasdaq
323 USA Valeurs Moyennes
324 USA Small Cap
350 Amérique Latine
360 Brésil
400 Asie Pacifique Japon
405 Asie Pacifique ex Japon
410 Australie
420 Chine
430 Hong Kong
435 Taïwan
440 Inde
450 Japon
460 Corée
465 Malaisie
500 Marchés Emergents
550 Monde

Gestion Flexible
565 Gestion Flexible Réactive Euros
570 Gestion Flexible dynamique Euros
575 Gestion Flexible équilibrée
580 Gestion Flexible prudente
590 Gestion Alternative
600 Dollar Index

Secteurs
800 Biens de Consommation
810 Consommation Cyclique
825 Consommation Non Cyclique
830 Produits Alimentaires Boissons
850 Santé
860 Biotechnologie
910 Technologie
920 Télécommunications
930 Matières Premières
931 Energie
932 Pétrole et Gaz
940 Energies Nouvelles
950 Métaux Précieux
951 Or
952 Argent
960 Matériaux de Base
970 Industrielles
980 Services aux Collectivités
990 Services Financiers
992 Banques
993 Assurances
995 Immobilier